logoFondationUnCoeur «On reconnait le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux». Gandhi.

La fondation Un cœur, sous l’égide de la fondation de France, a pour objectif de contribuer à la protection de la biodiversité animale et la préservation des espèces notamment par le soutien à l’enseignement, la recherche consacrée au diagnostic et aux thérapies en cardiologie vétérinaire et de mettre le vétérinaire et l’animal au cœur des programmes de soutien aux personnes en difficulté (enfants malades, personnes handicapées, orphelins, personnes âgées, etc.)

 
Une
deuxième chance pour Jedai !

  Jedai est un Cane Corso de 4 ans, maltraité puis
abandonné par ses premiers propriétaires, il a été
Clinicat Cardiologie Faune Sauvage & Clinicat Médecine de la Faune
Sauvage

Depuis Septembre 2018
ont débuté les programmes de formation « Clinicat Vétérinaire Faune Sauvage » à
la Ménagerie, le zoo du Jardin des Plantes et « Clinicat de Cardiologie en
Faune Sauvage » à la Ménagerie, le zoo du Jardin des Plantes et au Service de Cardiologie
de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort. Ces programmes, dirigés par le Pr.
Valérie Chetboul et le Dr. Norin Chai sont entièrement financés par la
Fondation Un cœur. Ils ont pour objectif de faire découvrir pour l’un, les
spécificités en Cardiologie de la Faune Sauvage et pour l’autre, les
particularités du métier de vétérinaire en parc zoologique et d’en
d’appréhender les différentes facettes. »

recueilli par une nouvelle
famille qui le comble d’amour. Cependant, atteint d’une maladie cardiaque compliquée
d’une arythmie grave, depuis 4 mois son quotidien devenait de plus en plus en
difficile à vivre : ses nouveaux maîtres assistaient impuissants à de
nombreux malaises (jusqu’à 6 syncopes par jour).

  Afin de lui donner une chance de reprendre une vie
normale, la Fondation Brigitte Bardot, la Fondation Un
Cœur, les équipes de l’Unité de Cardiologie d’Alfort (UCA) et IMMR réunies, se
sont mobilisées pour aider Jedai qui a
pu être traité puis opéré par voie endovasculaire de sa malformation. Encore en
convalescence, il doit se reposer mais depuis son intervention il ne fait déjà plus
aucun malaise.

Un grand Merci à tous
ceux qui se sont mobilisés pour Jedai, et plus particulièrement aux deux Fondations
Brigitte Bardot et Un Cœur, au Dr N. Borenstein
et Pr. V Chetboul, ainsi qu’aux Drs. C. Misbach, P. Passavin, V. Saponaro, S.
Ghazal, Mme L. Abassebay et M. X. Henri .