Qu’est ce qu’un Holter ?

La Fondation Un Cœur soutient la cardiologie vétérinaire. Celle-ci fait appel, comme pour l’homme, à différents outils diagnostiques, comme le Holter. Qu’est-ce qu’un Holter ?

Un Holter est un instrument diagnostique très utile en cardiologie. Bien connu en médecine humaine, son champ d’application s’étend aussi à la médecine vétérinaire, chez les chiens surtout, et chez les chats. Mais à quoi sert-il, et surtout en quoi est-il utile chez nos animaux ?

Un Holter est un outil portable qui permet un enregistrement en continu de l’activité électrique cardiaque, ou électrocardiogramme (ECG), au minimum pendant 24 heures. En pratique, il comporte deux parties : un boîtier d’enregistrement et un logiciel d’analyse. L’appareil est branché à l’animal par 5 à 7 électrodes, scotchées sur son thorax. L’ensemble est finalement plus petit qu’un téléphone portable, tout est maintenu dans un gilet. Cela permet d’augmenter le confort de l’animal, tout en préservant le dispositif bien en place, et ceci de façon totalement indolore.

Holter

Un Holter et son dispositif d’attache au chien (Dr Vittorio Saponaro – Unité de Cardiologie d’Alfort)

Il existe plusieurs types de Holter, selon la durée d’enregistrement souhaitée : 24, 48 voire une semaine. Pour des périodes plus longues, le Holter est implanté directement sous la peau, cette fois-ci sous la forme d’un micro-dispositif de quelques centimètres, appelé cardiaceventrecorder. L’enregistrement peut alors durer un an.

 

Mais pourquoi avoir recours au Holter chez nos animaux ?

Il est possible qu’après l’examen clinique de l’animal, et suite à de premiers examens complémentaires, le vétérinaire ait encore besoin de préciser le diagnostic.

-        Soit l’auscultation cardiaque met en évidence une arythmie, l’enregistrement Holter va alors permettre de mieux analyser et d’étudier sa récurrence au cours de la journée.

-        Soit l’animal ne présente pas d’arythmie au cours de l’auscultation, le Holter peut permettre de dépister des arythmies dites « occultes », qui se manifesteraient en dehors de la consultation et qui pourraient alors expliquer certaines manifestations cliniques (pertes de connaissance par exemple).

L’utilisation d’un Holter peut aider le vétérinaire à évaluer de façon précise l’efficacité d’un traitement anti-arythmique. Ceci est par exemple très utile lors de fibrillation atriale. Ce trouble du rythme cardiaque, plus souvent rencontré chez les grands chiens, est caractérisé, comme chez l’Homme, par des battements cardiaques irréguliers à haute fréquence. Si l’enregistrement Holter met en évidence une fréquence cardiaque moyenne de 125 battements par minute ou moins au cours de la journée, avec le traitement, le pronostic sera plus favorable.

Enfin, le Holter permet le dépistage de certaines maladies cardiaques caractéristiques de races particulières, difficilement décelables, voire indécelables, à l’échocardiographie. On peut citer :

-        la myocardiopathie dilatée chez le Doberman, révélée au Holter s’il enregistre plus de 300 extrasystoles ventriculaires par jour ;

-        la myocardiopathie arythmogène droite chez le Boxer, révélée au Holter s’il enregistre, entre autres, plus de 100 extrasystoles ventriculaires par jour ;

-        l’arythmie ventriculaire familiale chez le Berger Allemand, caractérisée par des arythmies potentiellement létales, survenant préférentiellement pendant le sommeil, notamment chez le jeune.

Doberman Holter

Holter sur un Doberman (Dr Vittorio Saponaro – Unité de Cardiologie d’Alfort)

 Les indications de l’examen Holter en médecine vétérinaire sont donc multiples.

Une fois installé sur l’animal, ce dernier rentre simplement chez lui pour la période définie. Il mène ses activités habituelles, et il est demandé au propriétaire de tenir un « journal » pour répertorier les heures précises d’apparition d’éventuels événements (malaises ou épisodes de fatigue par exemple).

Les seules limites de l’examen Holter sont les éventuels artéfacts qui peuvent être enregistrés si l’appareil bouge.

L’ultime étape est ensuite le recueil, l’analyse et l’interprétation des données. Le Holter comporte un logiciel qui distingue dans un premier temps les battements atypiques de ceux normaux. Un opérateur vérifie enfin tous les événements et corrige les éventuelles fausses interprétations du logiciel, afin d’établir le diagnostic final.

Le Holter est devenu un outil indispensable au cardiologue vétérinaire. Il s’agit d’un examen de choix chez l’animal atteint d’arythmie cardiaque, afin de le traiter au mieux. Chez nos carnivores domestiques, l’enregistrement le plus commun est réalisé sur 24 heures.

 

Bibliographie :

1 -  J Vet Cardiol. 2017 Oct;19(5):405-415. doi: 10.1016/j.jvc.2017.08.006. Epub 2017 Sep 29.

European Society of Veterinary Cardiology screening guidelines for dilated cardiomyopathy in Doberman Pinschers.

Wess G1, Domenech O2, Dukes-McEwan J3, Häggström J4, Gordon S5.

 2 -  Acta Myol. 2017 Sep 1;36(3):135-150. eCollection 2017 Sep.

Arrhythmogenic right ventricular cardiomyopathy in Boxer dogs: the diagnosis as a link to the human disease.

Vischer AS1,2, Connolly DJ3, Coats CJ1, Fuentes VL3, McKenna WJ4, Castelletti S1,5, Pantazis AA1,6.

 3 – Nherited ventricular arrhythmia in German Shepherd dogs. in Santilli, Moise, Pariaut, Perego

I. Santilli Ed. Edra, Milano, 2018 p. 224-225.

 

Un grand merci au Dr Vittorio Saponaro, de l’Unité de Cardiologie d’Alfort, pour sa pédagogie et pour ses explications sur le sujet.

 

Commentaires désactivés.