CARDIOLOGIE DÉDIÉE AUX OISEAUX AU CONGRES YABOUMBA WORLD (20-21/02/2020)

20200304_180241-photo2

Lors du dernier congrès de médecine et chirurgie des animaux exotiques et sauvages, le Dr Pierre Huberdeau a représenté la Fondation Un Cœur (clinicat Faune sauvage). Sa présentation portait sur le magnifique Ara ararauna dont la maladie cardiaque a été détectée en décembre dernier par le Dr N. Chai et son équipe, aidés du Pr V. Chetboul (cf. post du 12/12/2019).

IMG_4902

L’oiseau se porte actuellement très bien avec le traitement anti-hypertenseur en cours et cette première en cardiologie vétérinaire fera l’objet d’une prochaine publication !

20200304_175835-photo1

CARDIOLOGIE FAUNE SAUVAGE

PhotoMG2

Les Drs M. Gluntz (Clinicat Fondation Un Cœur « Cardiologie Faune Sauvage et Exotique ») et P. Huberdeau (Clinicat Fondation Un Cœur « Faune Sauvage »), encadrés par le Dr D. Duby, sont intervenus sur un mâle Oryx d’Arabie (Oryx leucoryx) qui présentait de l’abattement modéré et une baisse d’appétit. Un examen clinique complet, suivi d’un bilan sanguin, de clichés radiographiques et d’une échocardiographie ont été réalisés. L’animal se porte bien à l’heure actuelle.

Disparu de son milieu naturel dans les années 1980, l’Oryx d’Arabie a pu être sauvé de l’extinction grâce à des programmes de réintroduction internationaux. Il est aujourd’hui classé en annexe I de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction). La population sauvage étant toujours vulnérable, les groupes détenus en parcs zoologiques permettent de maintenir une diversité génétique de l’espèce.

PhotoPH2

 

 


Clinicat en Médecine et Chirurgie des Animaux Sauvages et Exotiques

Ouverture des Candidatures pour le clinicat en médecine et chirurgie de la faune sauvage au sein de la Ménagerie, le zoo du Jardin des Plantes à Paris.  L’objectif de ce clinicat est de contribuer à l’apport de connaissances relatives à l’anatomie, la physiologie, le diagnostic, et le traitement des maladies chez les petits et grands mammifères sauvages,  les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et même certains invertébrés.

En partenariat avec la Fondation Un Cœur et Yaboumba.

                                                                                                   

Objectifs du Clinicat

- Participation active du clinicien dans la médecine et chirurgie des espèces rencontrées dans les institutions mères et partenaires. (capture, contention, anesthésie, thérapeutique, autopsie, coprologie, chirurgie, radiographie, échographie, endoscopie, etc…)
- Compréhension de l’élevage de l’animal sauvage en captivité et de la nutrition spécifique au maintien de chaque taxon dans la collection. (« journées soigneur », réalisation de fiches alimentaires, enrichissements, etc…)
- Connaissance de l’anatomie, de la parasitologie, la pathologie, la physiologie, la pharmacologie, la médecine préventive, la toxicologie appliquée aux espèces généralement présentées dans les établissements zoologiques.
- Recherche clinique, lectures de la littérature récente, et préparation de manuscrits scientifiques.
- Développement d’une compétence en enseignement par l’organisation et l’animation de conférences pour étudiants.

Le clinicien aura obligation de rédiger et publier au minimum un cas clinique dans un journal à comité de lecture, un « mini-projet » de recherche clinique. A la fin de son clinicat, il devra également rédiger un rapport d’activité pour la fondation Un Cœur.

Admission

Les candidats devront être docteurs vétérinaires diplômés et parlant couramment le français. Ils devront posséder un sens moral et éthique de la profession vétérinaire.

Le clinicat est d’une durée de 6 mois (du 28/09/2020 au  26/03/2021).  Prolongeable 4 mois (jusqu’au 30/07/2021). Logement non fourni.

Les candidats doivent faire parvenir CV et lettre de motivation avant le 4 mai 2020 à aude.bourgeois@mnhn.fr et dylan.duby@mnhn.fr